- Atelier aquarelle, Les doigts noirs

Cette semaine, pas de nouvelle recette. J’avais besoin de me vider la tête des mauvaises ondes de la semaine, j’ai donc sorti les pinceaux. Et j’avoue que ça fait du bien, même si le résultat n’est pas forcément celui escompté.

J’ai commencé par tester des oeillets et une rose en suivant le tuto du site . Mouais, il va falloir s’améliorer 😉

Mars arrivant, j’ai préparé mon bullet pour ce nouveau mois en commençant par une petite touche d’aquarelle largement inspirée par un partage de Laura Lefebvre sur le groupe facebook « Sors ton bujo ».

Et un essai de signet floral (inspiré par pinterest) 🙂

- Atelier aquarelle

J’avais mis un peu de côté mes tentatives d’aquarelle, je sais c’est pas bien…

Je n’en ai pas parlé sur ce blog, car ce n’est pas vraiment l’objet ici. Mais voilà, j’ai commencé un bullet journal l’année dernière et j’avoue que cela m’aide à m’organiser et à faire plus de choses.Vous allez me dire : Kézako bullet journal ?

Le bullet journal (bujo pour les intimes) est un système d’organisation alliant  agenda et  gestion de tâches. Quand on a l’habitude de noter les choses sur des morceaux de papier un peu partout, voir de ne pas noter une idée parce qu’on n’a pas de papier, de stylo, le bujo devient une arme ultime. Il permet de regrouper toutes ses idées, ses todolists, de poser une idée sur le papier et d’être sur de la retrouver sans chercher. Tout se trouve et se retrouve au même endroit.

Autre intérêt du bullet journal par rapport à un agenda classique, c’est  de créer ses pages soit-même comme on le veut. On commence sur un carnet vierge et on crée les pages   au fur et à mesure de nos besoins. Aucune monotonie ou routine puisque l’on peut changer la présentation comme on le souhaite. On peut faire un bujo minimaliste ou décoré, c’est comme on veut. Il y a tellement de belles pages sur pinterest que cela donne envie de mettre des jolis dessins partout, même si ce n’est pas le but principal.

De mon côté, j’utilise mon bujo pour noter mes rendez-vous, quelques listes de séries à suivre, de films à voir, de livres à lire… Mais cela m’aide surtout dans mes projets d’écriture au jour le jour pour me rappeler le texte à retravailler le lendemain, les idées à ajouter etc.

Le bujo est un outil encore plus utilise quand on l’a toujours avec soi. Au début, je le laissais chez moi sur la table de salon et je l’ouvrais le soir pour le mettre à jour. Je me suis vite rendu-compte que ne pas l’avoir en permanence sous la main en diminuer  l’intérêt.

Le concepteur du bullet journal Ryder Carroll.

Plus d’infos sur le net :

Pour en revenir au sujet de ce billet, … On parle de recettes, mais il faut faire aussi attention à perdre quelques kilos superflus. J’ai donc créé une page de suivi de poids dans mon bujo et j’ai ajouté ce petit dessin à l’aquarelle dont j’ai trouvé l’idée sur pinterest. Les pseudos régimes c’est jamais vraiment passionnant, mais au moins la page de suivi est déjà nettement plus jolie et accueillante 🙂

- Atelier aquarelle, Les doigts noirs

Je continue à m’entrainer. Avec une nature morte en m’aidant d’un pas à pas de mon livre « J’apprends l’aquarelle » et le portrait de ma belle d’Idylle d’après une photo. J’insiste et je persiste, mais je ne signe pas encore :mrgreen: !

- Atelier aquarelle, Les doigts noirs

En septembre dernier, j’ai décidé de suivre des cours du soir à l’école des beaux-arts. Je me suis donc inscrite à une atelier multi-technique. En janvier, on a testé l’aquarelle et là, surprise !

J’avais déjà essayé cette technique il y a très longtemps et cela n’avait pas été concluant.  Je n’y arrivais simplement pas. Mais cette nouvelle découverte m’a complètement conquise. J’ai vraiment envie de m’entrainer pour progresser et réussir à faire de jolies choses.

Je vais donc partager ici mes différents essais de grande débutante et sans grande prétention !

Voici donc les 2 premiers essais.