- A ma façon, La fourchette verte

Voilà déjà l’automne et les étales des primeurs prennent les couleurs que j’aime tant. Je n’ai pas résisté et suis revenue de mon shopping avec quelques légumes orangés. J’ai également découvert une étrangeté que je n’avais encore jamais croisé : une salade Reine des glaces … mais kezako ? Apparemment, il s’agit d’une variété de batavia. Je ne suis pas très fan de la batavia, mais on est curieuse ou on ne l’est pas 🙂

Que faire avec tous ces légumes ? Hé bien c’est très simple :

Avec le potiron, une bonne soupe.

Pour toutes mes soupes, je n’utilise jamais de pommes de terre. Selon les légumes, je fais parfois revenir des oignons dans de l’huile d’olive, puis j’ajoute les légumes et les fais revenir avant d’ajouter de l’eau et de faire cuire le tout. Pour la soupe au potiron, j’épluche simplement le légume, le coupe en morceau, puis je mets le tout dans une casserole, je recouvre d’eau salée et je fais cuire. C’est tout. Je stocke cette soupe au frigo dans un tupperware pour plusieurs jours.  Quand je me sers un bol, j’ajoute un peu de lait de coco, de curcuma sans oublier un peu de poivre pour activer la curcumine, du sel et selon le cas je saupoudre un peu de levure maltée ou un peu de gomasio.

La salade Reine des glaces.

Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, j’utilise la plupart du temps des bol à salade plutôt que des assiettes. Le bol convient mieux à mes types de repas déjà tout découpés et prêts à consommer de suite. Ici j’ai mélangé dans  mon bol de l’huile d’olive, du vinaigre balsamique, de l’ail, du sel et du poivre. J’ai déposé ensuite des feuilles de la fameuse reine des glaces.

Il me restait un peu de carottes rapées de la veille et du riz noir vénéré. J’ai sorti ma poèle. J’ai fait revenir dans un peu d’huile d’olive de épices à curry. J’ai toujours entenu dire qu’il fallait faire chanter les épices dans de l’huile, cela en fait ressortir tous les goûts. Ensuite j’ai ajouté les carottes. Une fois les carottes attendries, j’ai ajouté un peu de lait de coco. Puis j’ai ajouté le riz  et quelques carrés de tofu fumé.

J’ai retiré la poêle du feu. Le temps de préparer mon dessert (généralement un fruit que je pèle et découpe dans une coupelle) et de touiller la salade, le plat de carottes a eu le temps de tiédir un peu, j’ai donc déposé ce mélange sur la salade, sans crainte de cuire les feuilles du dessus et parsemé de gomasio.

Voilà ma façon de faire un plat complet tout en un 🙂 Evidemment la salade peut être servie à part 😉

Le potimarron.

Encore plus simple à cuisiner. Le potimarron bio peut être mangé avec la peau. Il faut bien le nettoyer, puis le couper en deux et enlever les pépins. Ensuite, on le coupe en morceaux plus ou moins petits. On les met dans un plat au four avec un filet d’huile d’olive, du curcuma, du poivre et du sel.  On met le plat dans un four préchauffé pendant une vingtaine de minutes cela dépend de la chaleur et du four.

C’est un délice sorti du four avec un salade et un steak de soja ou une saucisse de tofu, avec n’importe quoi en fait ^^. Je l’ai fait réchauffé le lendemain avec un reste de riz noir et de tofu et un de lait de coco. Et hop !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

- A ma façon, La fourchette verte

Un de mes petits plats préférés : un mélange de pâtes au blé complet et de pâtes de légumineuses, accompagnées d’un légume : le chou kale.

Préparation du chou :

Après avoir enlevé les feuilles de la tige centrale et lavé le tout, je hache menu au couteau les feuilles du chou. Il ne faut pas oublier de masser le chou pour l’attendrir.

Pour la cuisson, je fais revenir de l’ail fumé dans de l’huile d’olive, avec du paprika. J’ajoute ensuite une portion de chou. Je fais revenir le tout jusqu’à cuisson. (Le volume a tendance à diminuer après cuisson) J’ajoute du sel et un peu de crème soja. Parfois, il m’arrive de mélanger à la crème soja de la purée de sésame. Un peu plus calorique mais tout aussi délicieux.

Je sers ce chou avec un mélange de pâtes de blé complet et de pâtes de lentilles corail. Je saupoudre le tout de levure maltée.

Voilà un plat complet vegan et délicieux

Enregistrer

Enregistrer

- A ma façon, La fourchette verte

On me demande souvent ce que je peux bien manger si je ne mange ni viande, ni poissons, ni œuf, ni lait. Mon mode alimentaire est tellement évident et devenu naturel pour moi, que je me demande de mon côté comment on peut manger autrement.

Pour montrer la simplicité de mes plats au quotidien, j’ai décidé de partager les plats que je fais le plus souvent sans devoir chercher sur le net des recettes particulières.

Vous l’avez peut-être déjà remarqué ou pas, mais je prends dans la plupart des cas mes repas dans des bols à salade. C’est le plus pratique que ce soit pour une salade, une poêlée et bien sûr pour un bouddha bowl.

Je commence donc avec ce premier plat à base de poivrons. 

Ce midi je n’avais pas grande faim, j’ai donc décidé de faire des poivrons avec un peu de pois chiches. D’habitude j’ajoute des pâtes ou des pommes de terre, mais pour ne fois je n’en avais pas envie. On peut aussi manger simplement ce plat avec une tranche de pain complet ou multicéréales ou autre.

Ingrédients :

  • 1 poivron jaune, rouge, orange 
  • 2 échalotes ou 1 oignon`
  • 2 ou 3 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • curcuma, curry, poivre, sel
  • des pois chiches

Préparation :

  • Lavez, égrenez, et coupez en lamelles les poivrons.
  • Epluchez et coupez en morceaux l’ail et les échalotes
  • Mettez les poivrons, les échalotes et l’ail dans un plat au four avec un filet d’huile d’olive et saupoudrez de curcuma. N’oubliez pas d »ajouter du poivre pour activer la curcumine et bien sûr ajoutez du sel
  • Mettre dans le four préchauffé à 180°C une trentaine de minutes (ou plus selon le four)
  • Quand les poivrons sont cuits, faire revenir quelques minutes à la poêle dans un peu d’huile d’olive les pois chiches saupoudrés de curry

Enregistrer

- A ma façon, - Recettes sucrées, La fourchette verte

La deuxième recette présentée lors de mon atelier vegan pour la semaine du développement durable

LA GENOISE –source de la recette sponge cake

  • Pour 6 personnes
  • Temps de cuisson : 20 mn à 180°C
  • Temps de préparation : 15 mn

Ingrédients :

  • 125g d’eau de trempage de pois chiche (aquafaba)
  • 190g de sucre de canne
  • 190g de farine (version sans gluten 150 g de farine de riz + 40g de maïzena)
  • Garniture : environ 500g Framboise

Préparation :

  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Couvrir le fond et les côtés d’un plat avec du papier sulfurisé beurré et tamisé de farine.
  • Battre en neige l’eau de pois chiche.
  • Ajouter le sucre petit à petit et battre pendant 4 minutes. Ajouter l’extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange devienne ferme. Ajouter la farine au mélange sans trop battre.
  • Verser le mélange dans le plat.
  • Mettre au four pendant 20 mn. Puis retirer du four et laisser tiédir. Retirer le fond du plat et le papier, puis laisser refroidir.
  • La décoration peut être faite le lendemain.
  • Recouvrir d’une couche de crème, puis déposer des framboises sur toute la surface. Saupoudrer de sucre glace et de copeaux ou poudre de chocolat

CRÈME CHANTILLY A LA COCO –source de la chantilly

Ingrédients :

  • 200 ml de crème de coco (en brique)
  • 15g de sucre glace
  • 15g de sucre vanilla
  • 1 sachet de chantibio (facultatif)

Préparation :

  • Mettre un bol et les fouets du batteur 15 mn au congélateur.
    Sorter le bol et le placer dans un recipient plus large avec des glaçons.
  • Verser la crème coco dans le bol et fouetter au batteur pendant 2 mn. Ajouter le sucre glace, le sucre vanille et la chantibio sans cesser de fouetter.
  • Une fois la Chantilly montée, la placer au réfrigérateur en attendant de pouvoir décorer la génoise.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer