- Recettes sucrées, La fourchette verte

J’ai tenté de faire un gâteau de semoule à la rose, mais franchement je n’ai pas été convaincue, pas du tout …

Je me suis donc inspirée de la recette trouvée sur le site de marmiton.org et je l’ai adaptée à ma façon.

Ingrédients pour le gâteau (prendre le pot d’un yaourt comme mesure) :

  • 4 pots de semoule moyenne
  • 2 yaourts soja nature
  • 2 pots de sucre
  • 1càc de bicarbonate
  • 1 sachet de levure chimique
  • 200 ml de lait soja à la vanille

Ingrédients pour la ganache

  • 200g de chocolat de couverture noir
  • 125 g de crème liquide
  • 50g de beurre végétal

Préparation du gâteau

  • Mélanger le sucre avec le yaourt. Ajouter la semoule, la levure, le bicarbonate et le lait.
  • Chemiser un moule  et y mettre la pâte. Mettre au four et faire cuire 20mn à 210° (th7)
  • Quand la cuisson est terminée, sortir le gâteau du four et laisser refroidir.

Préparation de la ganache et finalisation

  • Dans une casserole, faire bouillir la crème fleurette.
  • Ajouter les morceaux de chocolat. Faire fondre et mélanger au fouet jusqu’à e que ke mélange soit homogène
  • Incorporer le beurre. Laisser fondre
  • Couper le gâteau en deux dans sa hauteur. Retirer le dessus et le poser en attendant sur un plat. Recouvrir la partie inférieure  avec la moitié de la ganache. Remettre la partie supérieure sur le gâteau. Déposer le reste de la ganache sur le dessus du gâteau.
  • Mettre au frais en attendant de déguster

 

 

 

- Recettes sucrées, La fourchette verte

Et si on se faisait un petit clafoutis ? Banco ! J’ai testé celui sur le site de francevégétalienne. Un régal !

Je retranscris ici la recette pour accès rapide, mais n’hésitez pas à fouiller leur site, c’est une mine de trésors 🙂 

Ingrédients (pour 5/6 personnes)

  •  500 g de cerises noires (en bocal si hors saison)
  • 120 g de farine de blé (j’ai utilisé ici de la farine complète d’où la couleur bise)
  • 75 g de sucre roux
  • 35 cl de lait d’amande
  • 10 cl de crème végétale (ici crème d’amande)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2. c. à soupe de poudre d’amande (facultatif)
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuil. à soupe de sucre cristal

Préparation

  • Rincer, égoutter et équeuter les cerises (ou simplement ouvrez un bocal 😉 )
  • Verser la farine dans un saladier, la mélanger avec le sucre roux, le sucre vanillé et le sel, ainsi que la poudre d’amande. Faire un puits et mettre la moitié du lait d’amande et la crème végétale. Bien travailler la pâte avec un fouet à main et ajouter le reste du lait (ou tout passer au mixeur).
  • Laisser reposer 45 minutes.
  • Huiler une tourtière. Déposer les fruits au fond du plat, en une seule couche. Recouvrir précautionneusement de l’appareil sans bouger les fruits. Placer le plat dans un four préchauffé à 200°C, environ 45 minutes. Après cuisson, saupoudrer du sucre cristal. Déguster tiède, de préférence.

- Recettes salées, La fourchette verte

La recette du tofu brouillé est très simple et ne requiert que quelques ingrédients.

Ingrédients par personne  :

  • 1 ou 2 Tomates
  • 50 à 60 g de tofu nature type bjorg. (le nature lactofermenté fonctionne également)
  • Oignon ou ail
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre
  • Curcuma
  • Facultatif : ciboulette, persil, ou autres herbes selon vos préférences)

Préparation :

  • Faites chauffer l’huile et revenir les oignons ou l’ail (en version déshydraté si vous n’avez pas le temps). Ajoutez et faites fondre les tomates.
  • Emiettez grossièrement le tofu et ajoutez-le aux tomates. Mélangez le tout. Salez, poivrez. Ajoutez un peu de curcuma pour donner un peu de couleur au tofu.

- Recettes salées, La fourchette verte

Voici une autre recette de panisse, version niçoise et cuite sur le feu. La précédente recette que j’avais trouvé se cuisait au four. La cuisson était certes plus simple, mais surtout plus longue. A noter qu’il est tout à fait possible de congeler la panisse.

J’ai trouvé cette recette de panisse niçoise sur le site La cuisine de Micheline. Je reprendre ici la recette :

Pour 8 personnes 
Temps de préparation : 20 min
Temps de repos : 1 H
Temps de cuisson friture :  3 min

Ingrédients :

  • 250 gr de farine de pois chiche – attention il faut mesurer avec une balance et non pas avec le bol doseur sur farine !!!! et si vous avez qu’un bol doseur c’est 350 gr pour vous aider!
  • 1 Litre d’eau
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail 
  • 1 poignée de gros Sel
  • Huile d’olive pour la cuisson

Préparation :

La Pâte à Panisse :

  • Dans une grande casserole, faites chauffer l’eau avec une bonne pincée de sel, la gousse d’ail et l’huile d’olive.
  • Lorsque l’eau commence à bouillir, hors du feu, versez la farine de pois chiche en mélangeant sans cesse à l’aide d’un fouet. Dès que la farine a absorbé l’eau, reposez la casserole sur un feu doux. Si la pâte forme trop de grumeaux, mixez la pâte avec un robot plongeur. 
  • Mélangez sans cesse pendant 10/15 min jusqu’à obtenir une pâte épaisse.
  • Versez aussitôt la préparation dans un grand moule à tarte type Pyrex.
  • Laissez refroidir puis réservez 1 h dans le réfrigérateur.

La Friture :

  • Lorsque la pâte est bien figée, taillez-la en petits disques, en frites, ou en cubes.
  • Faites-les dorer dans une poêle avec un fond d’huile d’olive. Réservez sur du papier absorbant.

Il faut que je teste une nouvelle fois avec un peu moins de grumeaux, mais cela dérange juste pour le visuel, mais pour le goût

Découpe avant friture. J’avoue ne pas les avoir fait frire cette fois

- Recettes salées, La fourchette verte

Une recette trouvée sur le net que j’ai voulu testée. Par contre, je  n’ai plus les références de l’auteur ou du site, désolée…

Ingrédients pour 3 personnes :

  • 250 g de pois cassés
  • 1/2 càc de curcuma
  • 1/2 càc de cury
  • 1 càc  de cumin entier ou en poudre
  • 2 yaourts de soja nature
  • 1,3 L d’eau
  • Sel, poivre
  • Lait végétal (riz, soja…) (facultatif)

Préparation :

  • Rincez les pois cassés et faites-les cuire avec le curcuma dans 1,3 L d’eau durant 45  mn.
  • Au bout de ces 45 mn, coupez le feu et sans les égoutter, mixez les pois cassés.
  • Ajoutez ensuite les yaourts de soja, le cumin et le curry, mélangez bien.
  • Si le velouté est trop épais, détendez-le avec un peu de lait végétal.
  • Salez, poivrez à votre convenance.
  • Dégustez rapidement. Les pois cassés ont tendance à continuer à absorber le liquide, le velouté s’épaissira donc avec le temps. Si vous le mangez plus tard ou le lendemain, vous pourrez toujours le réchauffer en l’allongeant avec un peu de lait végétal. Vous pouvez également choisir de ne pas le rallonger, il s’apparentera alors à une purée, certes un peu plus souple qu’à l’ordinaire.

Ici une version avec moins d’eau que j’avais congelé et décongelé.

- Recettes salées, La fourchette verte

Je suis une accro au sucre, si vous ne l’aviez pas encore remarqué 🙂 Seulement voilà, les dernières études montreraient qu’il vaudrait mieux privilégier le salé que le sucré. Je me suis souvenu alors de reportages sur des personnes qui avaient totalement supprimé le sucre et carrément ralenti le sucre lent (lol). J’ai repensé aux petits déjeuners anglais et allemands…. Bon, sans en arriver à manger de la choucroute de bon matin, je me suis dit que cela valait peut-être le coup de tenter l’expérience. Nos voisins n’ont peut-être pas tort sur ce point !

J’ai donc décidé de tester le petit déjeuner salé, histoire de diminuer les repas sucrés.

Pour le moment, j’ai testé :

  • tofu brouillé aux tomates, tranchettes de panisse
  • purée de pois cassé avec salade de carotte
  • carottes rapées au tofu, yaourt nature
  • fauxmage type saint moret sur feuilles d’endives, laitue,
  • fauxmage sur feuilles d’endives et chapeaux de champignons, carottes rapées

Les recettes à suivre …

Et le pire c’est que j’ai adoré ça !

Enregistrer

- Recettes sucrées, La fourchette verte

Toujours à la recherche de recettes originales à tester, je me suis intéressée aux recettes sucrées à base de légumes. L’intérêt est d’avoir un gâteau plus léger, moins calorique. La texture diffère légèrement mais on ne retrouve pas le goût du légume, ce qui est rassurant non ? ^^

Plusieurs types de légumes peuvent être utilisés. Les informations que j’ai glanées pour le moment :

  • la courgette remplace le beurre : 150 g  pour 100 g de beurre
  • l’avocat (idéal avec du chocolat) : 100 g pour 100 g de beurre
  • la patate douce : 100 g pour 100 g de farine (ajout de sucre nécessaire)
  • la betterave : réduire le sucre et le beurre de moitié
  • le haricot rouge : remplace la farine, sans besoin d’ajouter du beurre
  • le pois chiche  : remplace la farine et le beurre à quantité égale

J’ai trouvé, sur le site de Miss Pat’, cette recette de cake à la betterave qui m’a bien donné envie, la couleur rouge de la pâte et le rose du glaçage était plutôt fun… alors banco !

Ingrédients :

Pour le cake

  • 220 g de betterave crue lavée, essuyée et épluchée
  • 120 g de sucre complet
  • 50 g de farine de sarrasin
  • 30 g de farine de riz (ou de quinoa, de maïs…)
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 50 g d’huile d’olive
  • 100 g de purée de pommes
  • 1 belle poignée de noix grossièrement concassées
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 1/2 paquet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café de vanille en poudre
  • 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre

Pour le glaçage

  • 40 g de sucre glace
  • quelques gouttes de jus de betterave ou de colorant alimentaire rouge (naturel)
  • 15 g de beurre de cacao ou d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de yaourt de soja

Préparation :

Préchauffer le four à 180°.

Râper finement la betterave crue dans un grand bol. Y ajouter la farine de sarrasin, la farine de quinoa (ou autre farine sans gluten), la poudre d’amandes, la levure, une pincée de sel, la vanille et la cannelle. Verser les ingrédients humides : l’huile d’olive, le vinaigre, la purée de pommes, les noix concassées. Mélanger bien.

Verser dans un moule à charnières ou un cercle à pâtisser de 20 cm de diamètre environ sur un grand moule chemisé ou sur la plaque de four chemisée.

Enfourner pour 30/35 minutes.

Préparer le glaçage en faisant fondre l’huile de coco ou le beurre de cacao. Ajouter le yaourt et le sucre glace. Mélanger.

Retirer le gâteau du four une fois cuit. Le Laisser refroidir avant de démouler les bords délicatement et de le couvrir d’une couche de glaçage.

Pour ma version muffin, j’ai enfourné pendant 20 min. Le glaçage avait un goût trop prononcé pour moi, j’ai saupoudré un peu de sucre glace sur mes muffins pour casser le goût et ajouter une pointe de sucre.

Je me suis régalée et je pense que mes testeurs aussi. J’ai retrouvé le plat quasiment vide, les deux derniers muffins  coupés en deux pour mieux les partager et en profiter ? Allez savoir 😉

Enregistrer

- Recettes sucrées, La fourchette verte

Il me restait dans le placard de la noix de coco dont la date limite devenait … limite. J’ai trouvé une recette sur le site incontournable Végébon. Ce gâteau est appelé simplissime et effectivement, il l’est !

Je l’ai essayé en plusieurs versions et toutes étaient délicieuses. J’ai toutefois une préférence pour la version rhum ananas ^^

Les proportions données ici sont celles pour un gâteau, mais j’ai utilisé les même pour faire des muffins contrairement aux indications données sur Végébon. N’hésitez pas d’ailleurs à visiter ce site pour voir tous les conseils donnés par la créatrice de ce gâteau délicieux.

Voici les 3 versions que j’ai testées :

Avec la base de :
– 150 g de farine de blé blanche (ici T65)
– 150 g de sucre blond
– 1 sachet de poudre à lever
– 150 g de noix de coco râpée sèche
– 4 cuillerées à soupe (50 g) d’huile de pépins de raison

  1. Version vanille chocolat : 300 g de lait soja vanille avec un carré de chocolat au dessus
  2. Version rhum : 250 mL d’eau + 1 cuillerée à soupe de rhum
  3. Version rhum ananas : 250 mL d’eau + 1 cuillerée à soupe de rhum + 4 à 5 tranches d’ananas coupées en morceaux

Préparation :
– Préchauffer le four à 180 °C. Huiler et fariner les moules.
– Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la poudre à lever et la noix de coco râpée.
– Ajouter l’huile et l’autre liquide (et les morceaux de fruits), mélanger et verser rapidement dans les moules pour les remplir aux 3/4.
– Enfourner jusqu’à ce qu’une pique plantée au milieu ressorte sèche.
– Laisser refroidir avant de démouler.

Version rhum et version vanille choco

Version Rhum ananas

Enregistrer

- A ma façon, La fourchette verte

Voilà déjà l’automne et les étales des primeurs prennent les couleurs que j’aime tant. Je n’ai pas résisté et suis revenue de mon shopping avec quelques légumes orangés. J’ai également découvert une étrangeté que je n’avais encore jamais croisé : une salade Reine des glaces … mais kezako ? Apparemment, il s’agit d’une variété de batavia. Je ne suis pas très fan de la batavia, mais on est curieuse ou on ne l’est pas 🙂

Que faire avec tous ces légumes ? Hé bien c’est très simple :

Avec le potiron, une bonne soupe.

Pour toutes mes soupes, je n’utilise jamais de pommes de terre. Selon les légumes, je fais parfois revenir des oignons dans de l’huile d’olive, puis j’ajoute les légumes et les fais revenir avant d’ajouter de l’eau et de faire cuire le tout. Pour la soupe au potiron, j’épluche simplement le légume, le coupe en morceau, puis je mets le tout dans une casserole, je recouvre d’eau salée et je fais cuire. C’est tout. Je stocke cette soupe au frigo dans un tupperware pour plusieurs jours.  Quand je me sers un bol, j’ajoute un peu de lait de coco, de curcuma sans oublier un peu de poivre pour activer la curcumine, du sel et selon le cas je saupoudre un peu de levure maltée ou un peu de gomasio.

La salade Reine des glaces.

Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, j’utilise la plupart du temps des bol à salade plutôt que des assiettes. Le bol convient mieux à mes types de repas déjà tout découpés et prêts à consommer de suite. Ici j’ai mélangé dans  mon bol de l’huile d’olive, du vinaigre balsamique, de l’ail, du sel et du poivre. J’ai déposé ensuite des feuilles de la fameuse reine des glaces.

Il me restait un peu de carottes rapées de la veille et du riz noir vénéré. J’ai sorti ma poèle. J’ai fait revenir dans un peu d’huile d’olive de épices à curry. J’ai toujours entenu dire qu’il fallait faire chanter les épices dans de l’huile, cela en fait ressortir tous les goûts. Ensuite j’ai ajouté les carottes. Une fois les carottes attendries, j’ai ajouté un peu de lait de coco. Puis j’ai ajouté le riz  et quelques carrés de tofu fumé.

J’ai retiré la poêle du feu. Le temps de préparer mon dessert (généralement un fruit que je pèle et découpe dans une coupelle) et de touiller la salade, le plat de carottes a eu le temps de tiédir un peu, j’ai donc déposé ce mélange sur la salade, sans crainte de cuire les feuilles du dessus et parsemé de gomasio.

Voilà ma façon de faire un plat complet tout en un 🙂 Evidemment la salade peut être servie à part 😉

Le potimarron.

Encore plus simple à cuisiner. Le potimarron bio peut être mangé avec la peau. Il faut bien le nettoyer, puis le couper en deux et enlever les pépins. Ensuite, on le coupe en morceaux plus ou moins petits. On les met dans un plat au four avec un filet d’huile d’olive, du curcuma, du poivre et du sel.  On met le plat dans un four préchauffé pendant une vingtaine de minutes cela dépend de la chaleur et du four.

C’est un délice sorti du four avec un salade et un steak de soja ou une saucisse de tofu, avec n’importe quoi en fait ^^. Je l’ai fait réchauffé le lendemain avec un reste de riz noir et de tofu et un de lait de coco. Et hop !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

- Recettes salées

Une recette trouvée sur l’excellent site de ma vegetable.

J’ai testé ce cake sans faire cuire les courgettes avant. J’ai du augmenté le temps de cuisson, la courgette en cuisant rend sûrement trop d’eau ce qui rallonge le temps de cuisson de l’ensemble.

Je me demande également si le résultat ne serait pas mieux sous une forme individuelle. A tester donc… Quoiqu’il en soit, il vaut mieux le garder au frigo avant e le servir pour que la découpe soit plus simple et pour avoir de belles tranches entières (et non toutes cassées, émiettées)

Voici la recette comme trouvée sur le site de ma vegetable 🙂

Les ingrédients :

– 350 g de courgettes
– 50 g de tomates confites
– 160 g de farine de pois chiche
– 75 g de fécule de maïs
– 2 sachets de poudre à lever/levure chimique (20 g au total)
– 4 cuillères à soupe d’huile d’olive + 1 filet d’huile
– 150 ml de crème de soja
– 100 ml d’eau
– 1 cuillère à café de sel
– Poivre

Préparation :

Préchauffez votre four à 180°C.

Lavez vos courgettes. Coupez-les en deux dans le sens de la longueur et détaillez-les en tronçons fins. Faites-les cuire à la poêle dans un filet d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Réservez.
Détaillez les tomates confites.

Dans un récipient, placez la farine, la fécule de maïs, le sel, et la poudre à lever. Mélangez.
Incorporez ensuite la crème de soja, l’huile d’olive et l’eau. Mélangez bien puis ajoutez les courgettes et les tomates. Mélangez à nouveau et poivrez à votre goût.

Versez dans un moule à cake chemisé de papier cuisson. Enfournez 45 minutes (50 minutes si vous avez un moule en verre comme moi).
Laissez tiédir avant de découper. À déguster chaud comme froid !