- Recettes salées, La fourchette verte

Bourguignon vegan

Oui, cela fait un peu bizarre de voir le mot vegan à côté de bourguignon. J’avoue que lorsqu’on devient vegan, on change ses habitudes alimentaires et du fait on range aux oubliettes toute idée de plat carné. Pourtant les plats carnés végétalisés ont un gros avantage, celui de montrer que l’on peut continuer à faire nos recettes typiquement régionales ou françaises en version cruelty free et  régaler une tablée mixivore. (oui c’est nouveau, je viens de l’inventer !!) Il y a toujours moyen de faire autrement les choses 🙂 Sans oublier que ces recettes carnées rappellent les repas en famille de  mon enfance, ce qui n’est pas du tout désagréable. Cette solution peut réconcilier tout le monde lors des repas de famille.

J’avoue que j’adore la sauce au vin rouge et lorsque j’ai vu cette recette de bourguignon végétale, j’ai voulu testé évidemment. En plus, j’avais tous les ingrédients dans mes placards, alors soyons fous ! Par contre, dans mon test, je n’ai mis ni les clous de girofle, ni les baies de genièvre, je n’aime pas trop ça. J’ai également réduit de moitié les quantités pour tester avant de valider. Je vous mets ici les quantités normales pour une cocotte telles que vu sur le site d’origine 🙂

Ingrédients (pour 6 ou 8) :

  • 200 g de protéines de soja « bouton »
  • 1 bel oignon ou 2 petits
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de bouillon en poudre ou en cube
  • 50 cl de vin rouge
  • 3 belles carottes
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 clous de girofle
  • 1 cuillère à café de coriandre moulue
  • 4 baies de genièvre
  • 1 cuillère à soupe de fécule de maïs (maïzena)
  • Un trait d’huile d’olive
  • Sel et poivre au goût

Préparation : 

  1. Emincer l’oignon et le faire revenir à feu très doux, dans une cocotte à fond épais, dans un peu d’huile d’olive.
  2. Égermer puis émincer l’ail, puis l’ajouter dans la cocotte. Remuer régulièrement.
  3. Quand les oignons sont translucides, ajouter la coriandre, les clous de girofle, les baies de genièvre, et laisser la coriandre se torréfier (facultatif), c’est à dire « cuire » à sec pendant 1 minute.
  4. Ajouter dans la cocotte les protéines de soja, le bouillon et le laurier. Couvrir d’eau. Bien remuer et laisser cuire à feu doux.
  5. Laisser les protéines boire le bouillon, en remuant de temps en temps, ce qui devrait prendre autour de 5 minutes.
  6. Ajouter le vin et les carottes en rondelles.
  7. Laisser cuire longtemps, idéalement 1h30 à 2h, à feu très doux, en rajoutant de l’eau de temps en temps quand l’évaporation du liquide le nécessite.
  8. 20 minutes avant le service, prélever une louche de liquide du plat.
  9. Verser dans un bol, et délayer la maïzena dans le liquide, à la fourchette.
  10. Verser le mélange eau-maïzena dans la cocotte, bien mélanger, et terminer la cuisson, toujours à feu très doux, toujours en remuant régulièrement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :